7.4


Un week-end de Pâques tronqué, barbouillée, puis fêté...
et puis ce "problème" avec les fêtes qu'il faudra de toute façon bien un jour finir par éliminer...
Des oeufs de toutes les couleurs, du chocolat ou pas...
Des enfants occupés et des adultes tranquilles pour échanger, partager ...
xxx



Commentaires

Anonyme a dit…
ah zut, dommage pour ce WE pas si réjouissant que ça :-/
c'est quoi le problème qui te tracasse avec les fêtes?

Pour ma part, WE bien trop court (on est jamais content)!!! à peine le temps de souffler que pfuiif c'est reparti...

lolabelle
Anonyme a dit…
Ton week-end n'a pas trop été serein , tu n'as pas pu en profiter....Pour ma part , je trouve qu'il est passé trop vite ! (:faut deja reprendre le boulot ! )Je n'ai pas pu deguster d'oeufs en chocolat car ils ont été rapidement avalés par les loulous !
Bonne journée.
Fab. Gard.
C. a dit…
@lolabelle
Ah! Ce serait vraiment bien trop long et trop "minute psy" pour l'expliquer ici...
Ici week end travaillé donc forcément ca passe moins vite! Hi hi
C. a dit…
@Fab
Au moins pas de crise de foie! Ha!ha!
Bonne semaine Fab
( moi je suis en week end :-)
Oups...une amie aussi a subi une attaque virale ce week end...pas très synchro avec le chocolat tout ça. ici , petite chasse aux oeufs dans le microgarden. Et puis, comme ça en fait trop pour deux, on va les aider hi hi !

J'avais déjà remarqué à Noël que tu appréhendais (ce n'est pas tellement le mot)...en tout cas, tu avais hâte il me semble que cette période de fêtes soit passée.

J'avoue aimer profondément les fêtes...surtout NOël (pas tellement le jour même mais surtout le temps de l'Avent, très important et célébré de l'esprit jusque dans la déco et les assiettes en Alsace d'où nous venons...). Pourtant je peux comprendre ton sentiment.

j'ai eu une période néanmoins durant laquelle j'ai détesté toutes ces manifestations. J'y allais dun "C'est commercial" ou d'un "N'importe quoi" ou encore "Je ne supporte plus" ... et j'en passe. C'était mêlé de cynisme et d'écoeurement que je déguisais en "prise de conscience de la vacuité de notre monde doublée d'un trop grand intérêt pour la consommation" ... c'est de moi la citation.

Aujourd'hui avec du recul, je prends conscience qu'à cette époque je n'allais pas si bien que cela...j'étais à la mauvaise place, avec les mauvaises personnes et j'étais assez désabusée, déçue même . Je pense que je venais de grandir un peu brutalement. Je vivais mal cette espèce de désillusion au final. Alors voir les autres se réjouir d'autant de futilité m'exaspérait car j'aspirais à de la profondeur que j'étais incapable de trouver moi-même.

Voilà, je ne dis pas que c'est ce qu'il t'arrive. Ton billet m'a juste inspirée et j'avais envie de partager cette réflexion avec toi (et celles qui liront mon commentaire aussi forcément)

Ce qui m'a guérie de cette phase ? Curieusement, les blessures successives de la vie. Des douleurs plus grandes encore. De celles que l'on ne peut maîtriser. La mort d'une personne sans laquelle on pensait ne pas pouvoir vivre....la maladie sous sa forme la plus injuste. Ce sont les plus grandes douleurs qui m'ont révélé l'envie de fêter ces moments ...qui ont réveillé en moi la magie et l'émerveillement ...
Bises à toi, bon lundi :-)
C A R O P I a dit…
Ah je sens le truc de savoir si on fête avec les parents ou les beaux parents, je me trompe? Pas facile de faire plaisir à tout le monde quand on habite tous à côté!
Ici ça a été un jour avec les uns, un jour avec les autres, bonnes bouffes, balades et rien que de voir tout le chocolat récolté, j'en ai la nausée! je n'en ai pas mangé un seul encore!
bisous bisous
ha ha ha ..j'avais pas pensé à ça...Ma minute philo est donc effectivement tombée à plat...

Pour nous c'est réglé: famille à 900kms. Pas de repas de famille envisageable.

Mais bon, pour gérer le quotidien, on se demande bien si le jeu n'en vaudrait pas la chandelle parfois.

hi hi...ma minute philopsy

C. a dit…
@mirabelles
En effet chacun a ses raisons de part son vécu et les miennes sont différentes des tiennes ( de vieilles casseroles que je traine depuis trop longtemps), mais comme toi au jour d'aujourd'hui j'ai mis le doigt dessus, et maintenant il faut que je me donne le coup de pied aux fesses pour passer la seconde, pour dépasser cela...
Pour ce qui est des "blessures de la vie", et comme chacun je crois avoir eu mon compte surtout ces dernières annees, c'est bien sur un de mes moteur quotidien, ce qui justement au jour le jour me donne envie de chercher le beau, le bon moment de partout, l'urgence de vivre...( et puis mon travail aussi forcément...)
Mais pas d'effet magique en ces occasions "spéciales"...
C. a dit…
@caropi
Non non c'est pas du tout ça...
Plutot comme je te disais la dernière fois des casseroles que je traine depuis trop longtemps er dont il faudrait maintenant que j'arrive a me délester!
Bisous
C'est ce dont on parlait à demi-mot il y a peu...la douce urgence de chercher plein de petits bonheurs. OU plutôt d'ouvrir les yeux pour mieux les voir. Je te souhaite de parvenir à te délester vite fait de ces casseroles. Mettre le doigt dessus c'est déjà énorme. Faire la suite du chemin peut prendre une vie entière mais le jeu en vaut la chandelle. Plein de bisous :-)
C. a dit…
@mirabelles
Entièrement d'accord :-)
Corinne a dit…
Ah les "fêtes"... accompagnées de ce truc bizarre nommé "sentiment" pas raccord du tout avec certains... mais qui en même temps ne trouve justice qu'à nos propres yeux... donc cet espèce de truc inexplicable aux autres sous peine de naufrage...
Ce truc qui nous fait doublement apprécier les "minutes futiles"...
C'est le printemps... dehors, il faut le faire rentrer dedans là !
Belle fin de journée
adeline a dit…
si ça peut te rassurer ma mère n'a jamais été très fan des fêtes ( pour des raisons personnelles que je comprends maintenant).Elle a toujours fait le nécessaire pour ces occasions mais sans entrain. Cependant, cela n'a jamais déteint sur moi et ma sœur. D'ailleurs, je crois que nous avons l'une comme l'autre pris le contrepied. Bon week end, il me semble... sous le soleil
C. a dit…
@Corinne
Un peu ça oui !
Et pour le printemps je me suis appliquée a le faire rentrer dedans aujourd'hui :-)
Bonne soiree Corinne
C. a dit…
@Adeline
J'essai également de ne pas montrer ce manque d'entrain aux enfants en espérant qu'ils sauront eux aussi en prendre le contre pied. Et puis je crois que lorsque les choses sont expliquées il devient alors beaucoup plus facile de les comprendre...
Anonyme a dit…
Ces fêtes sont merveilleuses quand on a la foi. Peu importe les casseroles que l'on traine, les épreuves, les blessures de la vie ...A Pâques c'est l'Espérance ....
Ne perdez pas de temps à ruminer, profitez de ces occasions pour faire la fête avec les enfants.Faites une fête à votre goût. Vous ne le regretterez pas et eux auront des souvenirs qui les rendront forts au contraire.
L'urgence de vivre comme le dit si bien Mirabelles et Lavande.....
Christine
C. a dit…
@christine
Pâques comme Noel sont en effet des fêtes religieuses qui pour les croyants et d'autant plus pour les pratiquants ont une signification profonde. Les fêtes ne prennent pas alors le même sens que chez les non praticants. Mais dans le fond vous avez raison. Apres il y a des choses qui ne se maîtrisent pas forcément , je donne la un ressenti ce qui n'empêche pas que ces fêtes soient fêtées à la maison comme il se doit. Juste que l'envie n'y est pas...
Pomme Coing a dit…
Coucou ! Souvent la communication est le remède à ces sentiments... Mais ce n'est pas toujours facile de mettre des mots sur les maux. Bises!
C. a dit…
@pomme coing
Je suis bien d'accord...

Articles les plus consultés