Deux livres de Sylvain Tesson m'ont accompagné pendant ces quelques jours à la campagne ...

Le premier "Berezina" est un livre de voyage. Sylvain Tesson décide à l'occasion du bicentenaire de la retraite de Russie de Napoleon et ses troupes de parcourir le même chemin avec quelques amis russophiles. C'est au volant d'une Oural qu'il fera le périple de Moscou à Paris . L'histoire du groupe se mêle à celle des troupes napoléoniennes ou "Tesson dans les pas de Napoleon" .  Je crois que ce que j'apprécie avec cet auteur est qu'il sait me rendre intéressants des sujets qui jusque là m'étaient indifférents,et qu'à chaque livre refermé j'ai le sentiment de m'être enrichie en plus d'une histoire de quelques connaissances ( sur la Russie en l'occurence, sur Napoleon dans ce livre là également ). D'autre part ces récits de voyage ( genre que je n'ai jusqu'à présent que peu lu) sont vraiment des livres qui transportent toute personne ayant l'esprit vagabond ...

"J'en étais persuadé : le mouvement encourage la méditation . La preuve : les voyageurs ont toujours d'avantage d'idées au retour qu'au départ. Ils les ont saisies, chemin faisant. Leurs amis en font d'ailleurs les frais, cela s'appelle les récits de voyage. La loi de la thermodynamique s'appliquerait donc au déplacement. Quand on se "branle" ( selon l'expression de Montaigne pour désigner le voyage ), l'échauffement du corps produirait de l'énergie spirituelle et contribuerait au jaillissement des idées . Quand le corps se meut, l'esprit vagabonde, la pensée explore des recoins intouchés..."
Sylvain Tesson, Berezina

Le second s'appelle "Téléphérique" , ce sont de courtes nouvelles inspirées par les voyages de l'auteur Et les personnes qu'il a rencontrées sur son chemin. Des nouvelles dans lesquelles on imagine une fin qui n'est jamais celle prévue ... partout dans le monde les gens aspirent à des petits bonheurs simples, à apprécier ce qu'offre la vie et ils usent parfois de drôles de stratagemes pour y parvenir ...


Commentaires

Marie a dit…
Le mouvement, le changement, encouragent certainement l'ouverture et l'introspection, du moins selon mon expérience. Ils permettent d'avoir une perception de notre quotiden plus "globale", moins "ciblée" sur de petits détails qui peuvent nous perdre si nous ne prenons pas de distance. Mais le mouvement perpétuel est également à éviter je crois. Tout est question d'équilibre. Je réfléchie beaucoup sur ce sujet en ce moment. Nous pourrions avoir une correspondance sur ce thème! ;-)

Merci de continuer ton blog, c'est toujours un plaisir d'y passer :-)
@Maroe
Je suis entièrement d'accord avec toi, tout est une question d'équilibre et de savants dosages ... ;-)
Belle soirée, des bises
Isabelle a dit…
Merci de lire Tesson et de le promouvoir ;-)
Lisez aussi ses amis Alexandre Poussin et Cédric Gras, dans la meme veine.
C'est juste fabuleux.
@isabelle
Je n'ai pas encore lu ses amis , mais je "connais " deja Gras pour l'avoir vu figurer dans les livres de Sylvain Tesson ;-)
Je note ces suggestions...

Articles les plus consultés