mardi 28 mars 2017


L'arrivée des beaux jours et des envies de "chamboule tout" qui vont avec parce qu'après tout on pourrait bien mettre une enfilade et quelques étagères à la place de ce deuxième canapé qui sert si peu , parce qu'il suffirait d'une couche de peinture pour que les placards de cuisine deviennent autre , que nous avons quelques carreaux de rab qui feraient une parfaite crédence , parce qu'un plan de travail à trois francs six sous pourrait donner un coup de jeune à notre cuisine ...
Parce que dès qu'il fait beau je crois que j'ai cent mille idées à la minute !
(hum oui c'est souvent comme ça dans ma tête!!!)

lundi 27 mars 2017


Marcher souvent seule dans les rues et capter toutes ces scènes de la vie quotidienne auxquelles je trouve un charme fou... une vieille dame assise à la terrasse d'un café lisant son journal lunettes baissées sur son nez, ces mêmes terrasses baignées de soleil ou tous tendent leurs visages vers l'astre sirotant un café , une jeune femme un peu bohème passant à vélo, une autre installant une vitrine ...
Et (certainement trop ) bêtement ne pas oser sortir l'appareil Et capturer ces instants ...
Je ne sais plus qui sur ig disait ne pas oser photographier les gens de peur qu'ils le prennent mal et finalement avoir un jour demandé à une jeune fille si elle pouvait oser la photographier et en avoir fait une photo magnifique ...
Il serait temps d'OSER!

mercredi 22 mars 2017


bonjour le printemps !
(et la promesse des journées plus longues, des premiers cafés en terrasse et de la bonne humeur solaire...)

samedi 18 mars 2017


samedi
(après une bonne soirée)...
( avant la sieste)
...
...

lundi 13 mars 2017


En ce moment...
Il y a des journées plutôt intenses
et en alternance celles ou tente de le prendre "cool",
il y a parfois des gâteaux, souvent des fleurs, de temps en temps du soleil, beaucoup de cafés et de mots échangés avec les amies,
il y a cette drôle d'impression qu'avec l'âge qui avance les choses sont plus "intenses" parce que peut être plus en phase avec ce que l'on est...et je trouve celà drôlement "bon".
Il y a les échanges ici aussi quand parfois je laisse ma pudeur de côté , ou ma crainte que les mots soient mal compris et que je dépose enfin quelques lignes...
Il y a  la promesse de belles journées...

vendredi 10 mars 2017

"bas les masques ! "
Cette semaine j'ai aimé l'article de Lili Barbery Coulon dans lequel elle livrait très sincèrement le désamour qu'elle a récemment éprouvé pour elle même...au vu des nombreux commentaires, je n'étais apparemment pas la seule! En effet quelle femme n' a jamais éprouvé à un moment ou un autre ce manque de bienveillance envers elle même?!
J'ai souri à la lecture du dernier "Chère Elisa", dans lequel des femmes osaient dire que non, dans la vie d'un couple on a pas toujours "envie"! Quelqu'un ce serait il un jour imaginé le contraire ?!
Et puis j'ai aimé enfin l'article d'Audrey Fitzjohn qui nous parlait de sa "panne créative" et de son besoin de se recentrer pour que doucement sa créativité renaisse.
Dans tous les cas j'en retire que lorsqu'on arrive à prendre du recul sur la situation et se traiter quoiqu'il advienne avec un peu de bienveillance le dénouement ne peut être que positif...à méditer !
(et puis  j'ai aussi aimé ces articles parce je crois qu'ils sous entendent  "n'allez pas croire que parce qu'on livre nos "albums photos" la vie derrière l'écran est absolument lisse" , une manière de répondre aux croyances de certaines qui pensent que parce que l'on publie de jolies photos derrière tout est rose! et si nous nous soutenions entre femme plutôt que de nous planter des couteaux dans le dos, non?!♡)
...

lundi 6 mars 2017


en dilettante...
un anniversaire,
des fleurs,
une escapade "express"...
good vibes pour ne pas laisser entrer la grisaille dans le quotidien ☁

mercredi 1 mars 2017


Je note ce passage du livre de Sylvain Tesson ici pour m'en souvenir...
Ce passage me parle tellement...
"Franz Zaver Kappus: "si votre quotidien vous paraît pauvre, ne l'accusez pas. Accusez vous vous-même de ne pas être assez poète pour appeller à vous ses richesses." Et John Burrought, dans "l'art de voir les choses": le ton sur lequel nous parlons au monde est celui qu'il emploie avec nous. Qui donne le meilleur reçoit le meilleur." Nous sommes seuls responsables de la morosité de nos existences. Le monde est gris de nos fadeurs. La vie paraît pâle? Changez de vie, gagnez les cabanes. Au fond des bois, si le monde reste morne et l'entourage insupportable, c'est un verdict: vous ne vous supportez pas! Prendre alors ses dispositions."